Banniere


Menu

dimanche 12 août 2018

Sac pieds-au-sec

Je prépare, petit à petit, la rentrée au collège de ma Rastacouette... 

Dans la liste des fournitures apparaît "maillot de bain"... Non, je n'ai pas encore franchi le cap de lui coudre un maillot de bain mais, j'ai trouvé la bonne occasion  pour coudre le fameux sac "Pieds-au-sec" dont la talentueuse Mélanie du blog "Du fil et mon ..." a fait un tuto.

Un petit coup d’œil dans mon stock de tissu... Bof, bof, bof, pas de jolie tissu serviette coloré, ni de coton enduit... Petit passage au marché de ma ville, et là "Ô miracle" (oui, tant que ça....), un joli tissu "serviette" bleu, assez fin pour pouvoir coudre le sac ! Si c'est pas un signe... (d'autant plus, que c'est bien la première fois que j'y trouve ce genre de tissu...) A 2€ le mètre, je ne m'en suis pas privée...

Pour le tissu enduit, j'ai trouvé mon bonheur sur "La Mercerie de l'Etoile" avec le tissu Tigaya (certifié Oeko Tex).

Pour le reste, j'ai utilisé ruban et biais de mon stock et une cordelette/arrêt stop cordon de récupération (qui auraient mérité d'être un peu plus colorés...).

Voilà donc le résultat :

Sac pieds-au-sec

Sac pieds-au-sec

Sac pieds-au-sec

Sac pieds-au-sec

Sac pieds-au-sec

Aucune difficulté particulière, il faut juste être vigilant(e) sur la couture du biais en arrondi. Personnellement, j'ai opté pour un petit "zig-zag" qui permet un petit décalage...


Sac pieds-au-sec - zoom sur couture biais

Sac pieds-au-sec - zoom sur couture biais
Et une photo en situation (le maillot de bain pour le collège sera bien sûr remplacé par un "une pièce"...)

Sac pieds-au-sec

Sac pieds-au-sec
Voilà... le maillot de bain de ma demoiselle pourra donc patienter jusqu'à la fin de journée dans son petit sac sans mouiller tout le reste...

samedi 4 août 2018

Short Banna

Ma Rastacouette voulait un joli short avec des "pompons"... Cela est bien tombé car justement le dernier La Maison Victor (édition été 2018) proposait le short Banna, qui initialement est un short de pyjama assez long.

Rastacouette a craqué sur le tissu de mon dernier top Bree, j'ai donc pu faire un total "A bas les chutes"... J'ai vraiment cru que je n'arriverai pas à le faire rentrer ou que ma fille n'y rentrerait pas dedans... Au final, un short a pu être cousu et il est bien plus court que le modèle initial (mais c'est ce qu'elle souhaitait).

Aussitôt cousu, aussitôt porté, vous l'avez d'ailleurs peut-être aperçu ici. Mais, depuis, j'ai rajouté les fameux pompons plats qu'elle voulait (après une petite virée à Mondial Tissus).

Short Banna

Short Banna

Short Banna

Short Banna

Short Banna



mardi 31 juillet 2018

Sacs de sport "Mémé chic"

Ma Rastacouette stresse pour sa rentrée en 6ième et surtout sa liste de matériel scolaire... Nous avons pourtant largement le temps, sachant qu'elle a déjà trié ses affaires de l'an dernier afin de ne pas racheter ce qu'elle a déjà...

Dans cette fameuse liste, il y a "sac de sport"... nécessaire pour les cours d'EPS... Sac de sport ? Hors de question pour moi d'acheter un sac, d'autant plus qu'un de mes premiers ouvrages avait été celui de sa cousine pour sa rentrée en 6ième.

J'ai donc opté pour le même style de sac, assez grand pour pouvoir y glisser les chaussures et la tenue de sport. Un petit coup d’œil dans mon stock à tissu, et le choix s'est porté sur un denim et un vieux rideau (hérité de ma grand-mère paternelle) pour le côté kitch, fleuri mais surtout sentimental...

Histoire de ne pas la mettre mal à l'aise avec ce côté "mémé", je lui ai proposé de coudre en appliqué la silhouette  d'une licorne (largement plébiscitée par les ados et... adultes). Elle a accepté avec enthousiasme !

J'ai rajouté aussi une petite poche zippé pour lui permettre de glisser de petits objets et j'ai fini les coutures par un biais rouge. Au final, cela a eu pour effet de rigidifier la fermeture mis rien de dramatique...

Pour la cordelette, j'ai préféré de pas utiliser d’œillet dont la pose n'est vraiment pas mon fort...

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - licorne

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - licorne

Sac-de-sport "Mémé Chic" 

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - licorne

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - licorne
Au final, la principale intéressée adore son nouveau sac ! Ouf... Même son père le trouve beau !

Et comme Rastacouette est invitée à plusieurs anniversaires cet été, j'ai décidé de faire une petite collection de sacs-de-sport "Mémé Chic" en édition limitée...

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - licorne et chat


Sait-on jamais, peut-être vais-je lancer une mode ?! Hi Hi Hi...

Pour le premier anniversaire, j'ai opté pour un appliqué "chat" car la demoiselle aime beaucoup les chats. Pour la suivante, cela sera un chien car elle adore les chiens... 

Et pour les autres, affaire à suivre...

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - chat


Par contre, je n'ai pas rajouté de petite poche, ni de biais (les finitions ont uniquement été faites à la surjeteuse) et cela facilite la fermeture du sac.

Afin de mettre ma petite touche, je me suis essayée à une broderie personnalisée... Bon, j'avoue que je n'ai pas brodé depuis mes 10 ans et ce n'est pas vraiment nickel mais bon... j'ai fait de mon mieux...


Sac-de-sport "Mémé Chic"  - BàM

Il faut lire BàM (pour Boîte à Mystères)... Oui, je sais, vous avez cherché...

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - chat


Pour les prochains sacs-de-sport "Mémé Chic", il faudra patienter car ils ne sont pas encore cousus... Je les mettrai certainement en ligne ou en édit sur cet article.


Et pour ceux/celles qui ont l’œil, vous avez peut-être aperçu la prochaine cousette (qui n'est pas encore finalisée sur la photo...) 


Edit du 06/08/2018 :

Et voici la version "chien"...

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - chien

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - BàM

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - chien
Sac-de-sport "Mémé Chic"  - chien

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - chien

Sac-de-sport "Mémé Chic"  - chien



jeudi 19 juillet 2018

Van de Kamp...

J'ai déserté un peu mon blog ces derniers temps... 

J'ai fait quelques cousettes que je n'ai pas mises en ligne car il s'agissait de "cousettes pratiques" : lingettes démaquillantes, pochons et sacs-à-vrac divers et variés, bandeaux pour cheveux, pochette pour téléphone...

J'utilise aussi mon génialissime cookéo mais je ne pense jamais à prendre des photos pour partager mes recettes faciles/rapides et bonnes...

Mais... me revoilà (enfin...) avec une cousette et un jeu de mot un peu moyen (il faut l'avouer)... Certain(e)s l'auront compris (et peut-être déjà vu sur IG) : j'ai renouvelé avec le patron Bree de La Maison Victor (édition Juillet-Août 2016) dont j'avais cousu une première version en bleu (que j'adore et porte très souvent).

Pas de mauvaise surprise donc pour cette cousette puisque je suis repartie sur la même taille. J'ai choisi un tissu très fluide et fleuri, trouvé comme toujours sur le marché de ma ville pour quelques euros...



J'ai, par contre, pris soin de bien amidonner le tissu avec de coudre et bien m'en a pris, car il est très fuyant... et pour les finitions, ceux sont des coutures anglaises.






Pour les photos : petit changement ! Elles sont l'oeuvre, cette fois-ci, de la demoiselle d'à côté (entendre "ma nièce") qui a acheté un superbe appareil photo et qui débute dans son utilisation.


Qui est-ce qui joue à cache-cache dans les arbres ??? C'est moi...

Top Bree - devant
 En fait, je crois que c'est le dos que je préfère...

Top Bree - dos
Pour ceux/celles qui ont l'oeil, vous remarquerez un bandeau "maison" et les jolies boucles d'oreille confectionnées par "Le Donjon de Manowen".

Top Bree - décolleté

Top Bree / Pantalon Embrun / BO Le donjon de Manowen
 Et bien sûr, mon embrun (mon pantalon pref de pref) !
Top Bree / Pantalon Embrun / BO Le donjon de Manowen

Top Bree / Pantalon Embrun / BO Le donjon de Manowen

Top Bree - devant

Top Bree - dos

dimanche 4 mars 2018

[Cuisine] Mes cookies mystères

Cette semaine de vacances, j'ai du faire 1 à 2 fournées quotidienne de cookies maison... 

Je suis initialement partie d'une première recette trouvée sur internet et j'ai totalement revu les doses et la durée de cuisson. Après ces différentes retouches, les cookies ayant été qualifiés de "parfaits" par mon mari (qui n'est pas le plus facile à convaincre), je me hâte de noter la recette, histoire de ne pas l'oublier..

Pour vous donner des idées pour le choix de l'ingrédient, j'ai fait des cookies :
  • aux pépites de chocolat
  • aux raisins secs
  • aux raisins secs et baies de goji
  • aux amandes (broyées au préalable avec mon mixeur)
  • aux noisettes (broyées au préalable avec mon mixeur)
  • aux pépites de chocolat, raisins secs et baies de goji

et ils ont tous été fortement appréciés ! Le mystère était de trouver quel était l'ingrédient supplémentaire...

Les cookies mystères...


Ingrédients :
85g de beurre mou
50g de sucre de canne
150g de farine (de blé ou d'épeautre)
1 oeuf
10g poudre à lever (équivalent d'un sachet)
1 gousse de vanille ou poudre de vanille
1 poignée de pépites de chocolat/raisins secs/baie de goji/amandes pillées/noisettes pillées (désolée mais je n'ai jamais pesé)

Temps de préparation : 
10 minutes 

Temps de cuisson : 
25 minutes

Préparation de la recette :
Préchauffer votre four à 180°C .
Mélanger le beurre avec le sucre à l'aide d'un cueillère (en écrasant bien les morceaux de beurre)
Rajouter la vanille et mélanger
Rajouter l'oeuf et mélanger
Rajouter petit à petit la farine et la poudre à lever et mélanger
Rajouter un bonne poignée de pépites de chocolat et/ou raisins secs et/ou baies de goji et/ou amandes et/ou noisettes (ce que vous souhaitez !)
Sur une plaque de cuisson, à l'aide de 2 cueillères à soupe, faire des petites boules de pâte : entre 16 et 18 environ
Mettre au four  :
- 25mn pour des cookies croquants (mon mari les aime très croquants)
- 15mn pour des cookies moelleux

vendredi 2 mars 2018

Mes courses zéro déchet

Depuis plusieurs mois, vous l'aurez peut-être remarqué, j'essaie de réduire mes déchets. C'est une sorte de prise de conscience. Certains diront que c'est une mode mais je pense surtout que notre société évolue, petit à petit, mais positivement. Oui, POSITIVEMENT ! 

Ma génération a été éduquée dans et par la consommation. Je ne suis pas spécialiste en sociologie, ni économie mais un ensemble de choses a amené, d'après moi, cette situation actuelle : 
  • l'après-guerre et sa levée de privation, 
  • la libération de la femme et l'amélioration des tâches ménagères quotidiennes (qui à l'époque lui incombaient) 
Ces 2 points qui sont initialement des bonnes choses ont pris une autre orientation au fil des années.

A coup de matraquage publicitaire, nous avons pris des habitudes, de mauvaises habitudes : nous consommons, nous jetons, nous consommons, nous jetons... Je ne parle même pas des produits chimiques vendus comme miraculeux alors que des produits sains et naturels existent.

J'ai toujours été éduqué dans le respect des autres. Mes détritus allaient toujours à la poubelle et j'ai toujours été choquée de ces décharges clandestines ou de cette incivilité amenant à jeter papier ou autre à même le sol, sans prendre la peine de faire 3 pas supplémentaires vers une poubelle. 

Et pourtant, en mettant à la poubelle, je ne fais que déplacer le problème : je ne le vois plus, il n'existe plus.

J'ai donc décidé d’œuvrer petit à petit, de changer les habitudes et d'apprendre à notre fille le respect des autres et de la nature (mon objectif n'est pas de régresser, les évolutions technologiques ayant pour beaucoup améliorer nos conditions de vie).

Ce n'est pas chose facile... Les habitudes sont bien là et même si beaucoup ont déjà tracé le chemin, ce n'est pas encore trivial.

Une des premières actions que j'ai menée et qui m'a semblé la plus simple est la confection de pochons ou sacs à vrac pour mes courses. Pour cela, j'ai bel et bien appliqué le "zéro déchet" car tous mes pochons ont été cousus à partir :
  • de tissus donnés par des amies ou des vêtements usagers troués
  • de cordelettes récupérés de vêtements du commerce ou données

Ma source d'inspiration initiale est, sans contexte, Camille, du blog "Fabriqué en utopie", inventeuse du tawashi tissé (oui, oui, c'est bien elle, alors autant rendre à César ce qui est à César !). J'aurais pu aussi mentionner Béa Johnson, dont la lecture de son livre est très intéressante dans l'évolution de son parcours ou encore diverses blogueuses ou instagrammeuses (je suis persuadée qu'il y a bien des hommes par là aussi...) que je suis.

Pour les pochons, je me suis donc basée sur les explications de Camille, issues de son livre "Créations zéro déchet" aux éditions Mango Green.

Je suis donc maintenant parée lorsque je fais mes courses :

Courses zéro déchet

Pour tout vous dire, je fais des envieux lorsque je fais mes courses avec mes pochons colorés !

Pochon zéro déchet à partir d'un pantalon wax usagé

Pochon zéro déchet à partir d'un pantalon wax usagé

Pochon zéro déchet à partir de chutes de tissu

Pochon zéro déchet à partir de chutes de tissu données par une amie

Pochon zéro déchet à partir de chutes de tissu données par une amie

Pochon zéro déchet à partir d'un leggings enfant troué

Pochon zéro déchet à partir d'un t-shirt enfant tâché


J'utilise :
  • les premiers pochons (à partir de tissu pour rideau) pour les légumes et fruits
  • les autres pochons en jersey pour tout ce qui est acheté en vrac (riz, céréales, pâtes, ...)
Pour les photos en situation, je m'excuse, mais je ne pense jamais, en revenant de mes courses à photographier ces dernières...  Il n'y aura donc qu'une photo...




Pour stocker mes achats en vrac, j'ai initialement acheté des bocaux "design" en verre (consommation quand tu nous tiens...) et puis, j'ai abandonné cette idée, en récupérant tout simplement, les bocaux en verre de certaines conserves (notamment les tomates...).




J'ai aussi gardé pour l'instant mes contenants en plastique que j'ai depuis quelques années pour stocker notamment les pâtes et éviter le passage de rongeurs affamés dans mes placards.



J'ai rapidement remarqué que l'achat en vrac s'avère être économique pour 2 raisons :
  • pas d'emballage à inclure dans le prix
  • je n'achète que ce dont j'ai besoin (n'ayant pas de pots à foison...) : vive le retour de la liste de course (oui... je reviens de loin...)
Au final, nous sommes gagnants sur tous les points :
  • réduction des déchets
  • économie
  • allier l'utile au plaisir (la couture !)
  • manger sainement (plus en lien avec mon cookeo mais quoi que...)

Sans vouloir rentrer dans le mélo-dramatique, ces petites actions au quotidien me font penser à ma grand-mère paternelle, partie il y a 6 mois déjà, qui était totalement en dehors de la consommation excessive... et qui notamment ne comprenait pas le concept de l'essuie-tout jetable...

"Promis, Mamie, d'ici peu, je tente l’essuie-tout lavable"