Banniere


Menu

mercredi 26 juillet 2017

Short Tommy

Me revoilà (enfin...) avec une cousette ! Et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agit de ma première cousette pour mon mari !

Le cahier des charges était très précis : un short assez large et confortable dans un tissu à la "Parker Lewis" ! Pour les plus jeunes (ou les plus âgés...), Parker Lewis est un des protagonistes d'une série télévisée américaines dans années 90, présentée initialement en France par Dorothée : "Parker Lewis ne perd jamais"

Parker Lewis avait toujours des chemises très colorées à base de différentes formes géométriques... Sympa... mais difficile en 2017 de trouver du tissu correspondant au souhait de mon cher et tendre... J'ai d'abord pensé à du wax et écumé plusieurs sites de vente de tissus mais sans succès... Rien ne convenait à Monsieur... J'ai même tenté un appel à l'aide sous IG mais cela n'a absolument rien donné...

Et puis, parfois, il suffit de regarder dans son armoire à tissus... Oui... oui... J'avais un tissu en jersey acheté sur un coup de tête (sur le site Buttinette) et qui, je pensais, ne répondait pas vraiment aux exigences mais... que nenni... 


Pour le patron, j'ai feuilleté tous mes LMV (en ciblant sur la période estivale...), et j'ai trouvé le patron idéal sur l'édition de Juillet/Août 2016, édition très fructueuse pour toute la famille car elle a donné naissance à :
- la robe Milla pour Rastacouette
- le top Bree pour moi
en espérant que le short Tommy ait autant de succès que ces 2 ouvrages qui sont mis et remis...

Après une rapide prise de mesure, Monsieur se glissait ente le XS et le S, en se rapprochant surtout du XS mais j'ai préféré prendre mes précautions et j'ai opté pour le S... parce que bien sûr... je n'ai pas fait de toile... 

Aucune difficulté particulière, j'aime vraiment beaucoup les patrons de LMV : les explications sont compréhensibles et les dessins très parlants.

A mi-chemin, mon mari a tout de même émis un doute que le choix du tissu, ce qui je l'avoue m'a un peu refroidie après y avoir déjà passé plusieurs heures...

Les seules modifications apportées sont :
- la suppression d'une des poches dos
- suppression des doubles couture décoratives au profit d'une seule
- pas de tissu réversible
- short raccourci de 11 cm

Par contre, j'ai eu un problème avec mes œillets qui n'ont même pas tenu le passage de la cordelette... Après un "râlage" intense (oui j'invente des mots...), j'ai choisi l'option de coudre le pourtour des trous.. En espérant que cela tienne... Si vous avez des astuces, je suis preneuse !

Feu mon œillet...


Ma bidouille pour rattraper la perte de mes œillets...
Et voilà quelques photos du short sous toutes les coutures...

Short Tommy Devant

Short Tommy Dos

Short Tommy - Fausse braguette

Short Tommy - Zoom sur fausse braguette

Short Tommy - zoom sur poche devant et poche dos

Short Tommy - poche dos

Short Tommy - Ourlet

Short Tommy - Poche devant

Short Tommy - Dos

Short Tommy - Ourlet

Short Tommy devant intérieur

Short Tommy dos intérieur

Et pour ne pas qu'il oublie que ce short a été fait avec amour et qu'il faut donc en pendre grand soin, j'ai même rajouté une petite étiquette...

Short Tommy - étiquette et finitions intérieures

Short Tommy - finitions intérieures
Au final, le short est très agréable à porter mais je pense qu'il sera porté en dehors de la maison...

Quelques photos du short porté par Monsieur :

Short Tommy

Short Tommy

Short Tommy

Short Tommy

Short Tommy

Short Tommy



Les plus :
- marge non incluse
- taille bien
- explications claires et dessins très parlants

Les moins :
- je n'ai pas compris pourquoi LMV ne préconisait pas de coudre la poche dos avec le dos (E + B)

Modifications :
- suppression d'une des poches dos
- suppression des doubles coutures décoratives
- pas de tissu réversible (ceinture et ourlet)
- short raccourci de 11 cm
- Poche dos : B et E cousus ensemble pour meilleure tenue de la poche

Difficultés :
- les œillets....


mardi 25 juillet 2017

[Cuisine] Clafoutis d'aubergines

Histoire de ne pas faire mourir mon blog en attendant une de mes cousettes, je vous propose une recette de cuisine que j'ai testée plusieurs fois et que j'ai aussi donné à ma Maman qui, pour reprendre ses termes, a eu son petit moment de gloire lorsqu'elle l'a faite pour des amis !

Je ne suis pas ce que l'on peut appeler une très bonne cuisinière et c'est surtout le côté "quotidien" qui me dérange le plus... mais je suis par contre très gourmande et j'aime donc manger des bonnes choses... Mon mari est un très bon cuisinier, un de ceux qui ouvrent le frigo et imaginent toutes sortes de plats alors que moi, je n'y vois absolument rien... Mais voilà, il a un boulot plus que prenant et fatiguant donc on se partage la tâche "cuisiner" (et les autres aussi d'ailleurs...) !

Nous avons aussi la chance d'avoir, juste à côté de chez nous, le "Jardin de Papé" et sa multitude de légumes (haricots, courgettes, aubergines, tomates, salades, ...). Le "Jardin de Papé" ? Pas la peine de chercher sur google ou écosia quel est ce jardin qui vous semble inconnu... Le "Jardin de Papé" est tout simplement le jardin de mon Papa qui, chaque été, fournit nos 3 familles (voire plus...) en légumes bios !!!

C'est toujours un régal d'utiliser (et manger) de bons légumes ramassés juste pour le repas... mais il faut aussi réussir à trouver différentes recettes pour varier aussi les menus !

Comme vous l'aurez compris, je ne suis pas très imaginative en cuisine, mais je sais très bien utiliser un moteur de recherche !!! Rendons donc à César ce qui est à César, ou plutôt à priori à une certaine Thalie car j'ai tout simplement trouvé la recette sur le site "Cuisine actuelle".

Ingrédients :
2 aubergines (ou 1 selon la grosseur...)
3 œufs
1 cuillère à café de maïzena ou 1 sachet de poudre  lever
20 cl de crème fraîche liquide
150g/200g de fromage de chèvre
Huile d'olive
sel
poivre

Temps de préparation : 
10 minutes 

Temps de cuisson : 
15 minutes

Préparation de la recette :
Préchauffer votre four à 200°C .
Couper les aubergines laver en dés
Dans une poêle, faire revenir les aubergines avec de l'huile d'olive
Égoutter les aubergines dans un torchon propre ou du papier absorbant
Battre les œufs avec la crème fraîche et la poudre à lever
Saler et poivrer
Répartir les aubergines dans un plat à tarte ou dans de petits ramequins individuels
Ajouter sur les aubergines le fromage de chèvre en petits morceaux
Verse votre préparation sur l'ensemble
Mettre au four pour 15mn

Le clafoutis se mange aussi bien chaud que froid !

Et quelques photos des étapes de la recette...

Aubergines coupées en dés

Poudre à lever pour remplacer la maïzena

Aubergines déposées dans le plat à tarte après avoir été égouttées

Ajout du fromage de chèvre sur les aubergines

Préparation versée sur aubergines et fromage de chèvre

Clafoutis d'aubergines après cuisson

Clafoutis d'aubergines

Bon appétit !






lundi 26 juin 2017

Doudou étiquettes Rose...

Après plus d'1 mois 1/2 sans toucher ma MAC, j'ai enfin repris le chemin de mon loisir fétiche... en profitant d'un dimanche après-midi tranquille à la maison (chose très rare par ici...) ! Ma "to do list" personnelle est bien chargée mais j'avais aussi du retard sur l'arrivée de petites filles à gâter... J'ai donc commencé par ces petits présents...

Une de mes collègues vient à nouveau d'être grand-mère, cette fois-ci d'une jolie Rose ! Je sais que sa Maman et sa grande sœur aiment beaucoup les chats, j'ai donc choisi (encore une fois) un appliqué "chat" dans un tissu rose à pois... du rose pour une Rose...

Comme à mon habitude, j'ai sécurisé au maximum les coutures, sachant que le doudou va être manipulé par un enfant :
  • couture à points serrés
  • double passage sur le contour
  • 4 passages (+ les 2 du contour) pour chacune des étiquettes











lundi 5 juin 2017

La robe Roma de communiante

Cette année, Rastacouette fait sa première communion. C'est une étape importante lorsqu'on est croyant. 

Elle avait, bien sûr, envie d'avoir une belle robe et il lui semblait tout à fait normal que ce soit Maman qui la couse...

La première étape a consisté à trouver "LA" robe ! 

Je vous passe les envies de robe longue de princesse (ou plutôt de mariée...), de la dentelle en guise de manches (comme la robe de mariée de Maman...)... puis la transition longue derrière et courte devant... pour au final, réussir à la convaincre qu'une robe aux genoux est tout de même plus appropriée pour une communiante !

J'ai ensuite cherché sur le net, LE patron qui pourrait faire chavirer le cœur de la demoiselle (et de sa maman).. et je suis tombée sous le charme de la magnifique robe Roma de Nun Studio. Quoi de mieux qu'une robe nommée Roma, imaginée par une religieuse, pour faire sa première communion ! La version en rouge et blanc présentée sur la boutique est tout simplement magnifique... Un petit visionnage à Rastacouette, qui a tout de suite adoré mais s'est inquiétée de la couleur : "Maman, il faut qu'elle soit blanche, tu n'oublies pas !"



Rastacouette, du haut de ses 9 ans 1/2, fait du 10 ans en taille, j'ai donc opté pour le haut Roma teen qui commence à partir de 10 ans, en me disant que j'arriverai bien à faire le bas toute seule...

La seconde étape a été de trouver le tissu... N'ayant que peu de connaissance sur les différents tissus et textures, je ne savais pas trop comment faire... Et puis, je me suis dis que cette robe avait obligatoirement du être cousue pour une communion... cela me semblait une ÉVIDENCE !

Un petit tour sur le moteur de recherche "robe roma c'est dimanche communion" et là... Wahouuuuu ! J'ai vu apparaître la magnifique version de sœur Alma ! Et là, j'avoue, je n'ai aucunement regretté le choix du patron et surtout, j'ai tout simplement décidé de plagier le choix du tissu : un piqué de coton blanc !!!



Un petit tour à Mondial Tissus (avant qu'il ne ferme pour plusieurs mois) et j'ai trouvé mon bonheur, accompagné d'une toile de coton, de tulle blanc très léger et d'un passepoil doré.

Mais voilà, je vous rappelle que ma demoiselle voulait tout de même de la dentelle mais les motifs de dentelle me semblaient tous trop gros pour une demoiselle de 10 ans... Au final, j'ai trouvé ce que je cherchais aux puces couturières d'un village à proximité de chez moi (puces couturières où j'ai eu le plaisir de revoir Mamzelle Crane) : une dentelle en plumetis à priori très vieille (au dire de la dame qui vendait).

La troisième étape a été tout simplement de coudre une toile, histoire de vérifier le patron, et de se faire la main avant de me lancer... J'ai profité d'une semaine de congés pour m'atteler à la tâche ! Bien m'en a pris... Si vous souhaitez plus de détail, il suffit d'aller jeter un œil sur la dite toile, alias "Belle des champs" !

Au final, j'ai décidé, suite à cette toile :

  • d'abandonner le passepoil et de revenir sur mon addiction au biais dentelle
  • de coudre la ceinture directement plutôt que de mettre des passants qui sont plus disgracieux
  • d'abandonner les boutons (même cachés) au profit d'une fermeture éclair invisible
  • de doubler la robe totalement (jupe comprise)

La quatrième étape, enfin, a consisté à coudre LA robe... Pour cela, il m'a fallu 3 petits jours fériés (oui, quand je dis que je ne suis pas rapide...).

Le début a assez mal commencé... c'est peu de le dire... J'ai, tout simplement, commencé par coudre le plumetis dentelle sur le piqué de coton et au premier passage au fer (chaleur "soie", je précise), catastrophe... Ma dentelle a rétréci... Horreur... mais il vaut mieux s'en rendre compte au début... Après plusieurs tests de chaleur, et cela se passe bien en chaleur "synthétique"... J'ai donc repris la tâche...



Le reste de la robe s'est passé sans encombre (merci la toile), que ce soit la pose du biais dentelle, de la fermeture éclair invisible ou encore du tulle... Ouf !

Robe Roma - Devant haut

Zoom sur devant biais dentelle et plumetis
 Pour les finitions, j'ai fait quelques points cachés au niveau du col pour qu'il reste, à peu près plaqué.

Robe Roma - Dos (fermeture éclair invisible)

Robe Roma - doublure

Robe Roma - zoom ceinture

Robe Roma - zoom ourlet extérieur

Robe Roma - Derrière haut


Robe Roma - ourlet doublure (et tulle coincé entre tissu principal et doublure)


Robe Roma - Zoom sur tulle

Robe Roma - zoom sur tulle
Au final, j'ose le dire, je suis très fière de cet ouvrage ! Fière d'avoir réussi à coudre une robe pour un grand jour à ma fille, fière des finitions apportées... et heureuse de voir le bonheur de ma fille !

Voici "quelques" photographies du jour J...

Zoom sur le col et sa dentelle

Zoom sur les gants crochés achetés sur des puces couturières

Zoom sur la jupe et le tulle


Zoom sur le dos et la fermeture éclair invisible







Et voilà la jolie communiante devant la porte de l'église...



Si vous souhaitez en voir un peu plus sur la coiffure, c'est par ici...